Ne jamais oublier que l’accompagnement des mourants reste un des ministères les plus importants. Nous avons trop souvent l’habitude d’attacher beaucoup d’importance aux sépultures et de négliger la fin de la vie. C’est pourtant là que l’accompagnement du prêtre est le plus nécessaire. En téléphonant au presbytère, on a toujours le moyen de joindre ainsi un prêtre. L’accompagnement des mourants est une urgence, fixer l’heure des obsèques beaucoup moins.

La célébration des obsèques n’est pas en elle-même un Sacrement … Beaucoup de célébrations sont célébrées sans messe … mais les prêtres qui célèbrent leur messe tous les jours, associent le défunt à leurs intentions. Vous pouvez demander des messes aux prêtres pour le repos de l’âme de vos défunts.

sepulture1

Dans notre paroisse

Le père Arthur et le père Sylvère peuvent, si leur agenda le permet, parfois visiter les familles en deuil à leur domicile ou tout du moins recevoir au presbytère les familles en deuil, notamment si le corps du défunt se trouve à la maison. Sinon, ils reçoivent les familles au presbytère pour apprendre à se connaître, à connaître la vie du défunt; même si une grande partie de ces échanges resteront confidentiels, il est important que le prêtre connaisse la vie de celui dont il va célébrer les obsèques.

Au cours de cette rencontre, il est possible de préparer la célébration, tout en se rappelant bien que nous célébrons le Mystère de la Foi et non pas un « rite » pagano-chrétien. Pour nous, la mort, aussi douloureuse qu’elle soit, est Pâques, Passage en hébreu de ce monde à celui du Père. L’église est le lieu par excellence où nous pouvons faire mémoire de celui que nous pleurons, mais aussi et surtout le lieu de prière et d’Espérance en la Résurrection pour lui. C’est pour cela que nous n’acceptons pas de musique profane pour les célébrations. Désacraliser les lieux de culte, c’est désacraliser la mort; désacraliser la mort, c’est désacraliser l’Homme; désacraliser l’Homme, c’est lui enlever sa dignité et son humanité… image et ressemblance de Dieu.

A la fin de la célébration, le père Arthur accompagne jusqu’au cimetière, lieu de la séparation, si celui-ci est sur notre paroisse…