« Apprenant que la Samarie avait accueilli la Parole de Dieu, les apôtres qui étaient à Jérusalem y envoyèrent Pierre et Jean. Une fois arrivés, ces derniers prièrent pour les samaritains afin qu’ils reçoivent l’Esprit Saint. » Ac 8, 14-15

Le sens de la Confirmation

Le sacrement de Confirmation par lequel les baptisés, poursuivant le chemin de l’initiation chrétienne, sont enrichis du don de l’Esprit-Saint et sont plus étroitement liés à l’Église, les oblige plus strictement à être témoins du Christ en paroles et en actes ainsi qu’à propager et à défendre la foi (can. 879).

Le sacrement de Confirmation est conféré par l’onction du chrême sur le front, qui se fait avec l’imposition de la main (can. 880, § 1).

Nos jeunes reçoivent le sacrement en début troisième. Parents, si vous n’êtes pas confirmés, il n’est jamais trop tard.

Une préparation est proposée: contacter le père Arthur de Leffe.

La confirmation

Comme ce mot l’indique, ce sacrement confirme la grâce reçue au baptême. La confirmation, Sacrement de l’initiation chrétienne est le rite par lequel le baptisé est confirmé dans l’Esprit Saint comme membre vivant de l’Église. Le Saint Esprit est symbolisé dans l’iconographie religieuse par une colombe.

La confirmation rend le baptisé capable, avec l’aide l’Esprit saint, de porter témoignage de sa foi dans le monde où il vit. Dans le baptême, Dieu dit «viens» dans la confirmation, il dit « va ».

Dans le rituel, le symbolisme du sacrement de confirmation est l’onction de l’huile ou Saint chrême qui signifie la croissance du baptisé comme prêtre, prophète et roi.

Recevoir le sacrement de confirmation est un choix personnel que l’on peut faire lorsqu’on est adolescent ou adulte : quand on a compris que l’amour de Dieu reçu au baptême est un trésor que l’on ne peut pas garder pour soi, qu’il faut le partager. Il est possible de demander à recevoir ce sacrement en s’adressant à sa paroisse.