Pierre s’approcha de Jésus et lui demanda : « Seigneur, quand mon frère commettra une faute à mon égard, combien de fois lui pardonnerai-je ? Jusqu’à 7 fois ? Jésus lui dit : "Je ne te dis pas jusqu’à 7 fois, mais jusqu’à 70 fois 7 fois !" . Mt 18, 21-22

Sacrement de l’Amour

La réconciliation est une dimension essentielle de la foi chrétienne. Ce sacrement nous fait vivre ce qu’a réalisé Jésus lui-même, signe de la miséricorde infinie de Dieu. Ce sacrement appelé sacrement de la pénitence et de la réconciliation est indissociablement un temps de reconnaissance du péché et de renaissance spirituelle pour les baptisés.

Se reconnaître pécheur, se reconnaître coupable mais le reconnaître devant Dieu, c’est entrer dans une démarche de confiance car Dieu ne veut pas la mort du pécheur mais qu’il vive. Son amour est plus fort que toutes nos ruptures. La réconciliation permet à chacun d’exercer sa liberté.

Se réconcilier c’est changer sa façon de penser, de se comporter, de regarder l’autre et, tout en reconnaissant son manque d’amour, être capable d’un véritable changement.

Dans le sacrement de réconciliation, la démarche de confesser son péché personnellement auprès d’un prêtre, permet une prise de conscience (examen de conscience) lucide devant l’Eglise. Le prêtre invite alors à la conversion. La pénitence proposée au pécheur est à la fois un signe de réparation et une action de grâce pour le pardon reçu.

Dans notre paroisse

Certaines célébrations communautaires sont prévues au moment des grandes fêtes liturgiques (Noël et Pâques).
Le prêtres confesse aussi autant que possible après les messes de semaine et sur rendez-vous...

N'hésitez pas, c'est une joie pour les prêtres que de confesser !

N’hésitez pas à vous adresser à eux pour le recevoir.